PNL & hypnose
 

Plus de 25 ans d'expérience professionnelle

Ma pratique professionnelle est issue du travail social puis s'est orientée vers le coeur de l'identité par différentes approches :

  • Analyse Transactionelle
  • Dynamique analytique
  • Approche systémique
  • Rebirth
  • Thérapie périnatale
  • Développement de l'Intuition
  • Programmation Neuro-Linguistique humaniste
  • Hypnose ericksonienne
 

Créateur de l'Ecoute Psycho-Energétique

Coach spécialisé dans le développement de l'Entreprenariat Collaboratif

 

Anime des séminaires de développement personnel basés sur la rencontre avec Soi

 

Gérard Belaud

Titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie

Enseignant certifié en PNL humaniste

 

Actualité

Objectifde vie

Imaginons, nous faisons le plein de notre voiture et nous partons sans direction précise, nous tournons à droite puis à gauche, nous découvrons de nouveaux paysages et en retirons sûrement un certain plaisir, il est doux pour beaucoup de ne pas avoir de contrainte.

Où sommes-nous arrivés ? Qu’importe, puisque-là n’était pas l’idée de départ.

Avons-nous été loin ? Aussi loin que le permet une voiture et notre capacité à faire le plein. Avons-nous atteint une destination précise ? Oui et non, nous arrivons là où les circonstances nous ont emmené.

Et s’il y avait eu une destination secrète, un endroit particulier à atteindre pour être pleinement satisfait !…

Le mot est dit : « une destination secrète » ; en effet si dans notre cœur, au plus profond, nous avions une aspiration concernant notre vie… certains appellent cela le Désir du Cœur, d’autre la Mission.

Un endroit à atteindre, un lieu de plénitude où il fait bon vivre… quelque chose à réaliser qui donne corps à notre vie, qui apporte satisfaction et bonheur, force pour traverser le tumulte de la vie.

Passer à côté apporte une perte d’estime de Soi, une forme de désespoir appelé plus couramment état dépressif, manque d’élan à vivre, fatigue chronique, perte des sens, etc., etc.

Comment se fait-il que cette destination soit devenue secrète ? Écoutez les jeunes enfants, ils veulent devenir Pompier, Infirmière, Médecin, Poète, Avocat, Constructeur de ponts, Mécène… Certes, nous ne pouvons pas tous être Infirmière ou Pompier. La plupart des rêves d’enfant portent sur l’aide aux autres, être utile à son prochain. Regardez les enfants en maternelle, ils sont très souvent souriants avec une sorte de lumière dans les yeux. Regardez les en fin de primaire, quelle différence ! Comme si un vent froid avait refroidi tous ces jeunes cœurs, les rêves semblent s’être estompés, une « réalité » semble avoir pris la place, celle du conditionnement.

Je fais référence à l’école pour repérer l’âge du conditionnement social, l’école y joue son rôle sans pour cela être la seule actrice.

En effet tout l’environnement du petit enfant est le ferment du conditionnement avec ses « ne fait pas ci, ne fait pas fait, etc. » qui indiquent ce qu’il ne faut pas faire, ce qu’il ne faut pas être sans pour autant donner une direction de Qui être. Reste pour l’enfant à deviner, à se modeler sur le non désir de l’autre ; ou, peut-être, à construire un personnage, une vitrine qui pourrait enfin peut-être convenir à l’exigence de l’autre… Pourtant Le coeur des enfants est chaud

Bref être un autre que Soi, dans une tentative désespérée d’être aimé. Que de « peut-être », qui parle de confiance en Soi ?!

Alors le choix est simple, judicieux, pour protéger ce cœur palpitant, empli de vie et d’enthousiasme, autant l’envelopper de glace, l’engourdir, l’enfumer pour certains, l’envelopper de graisse pour d’autres, le CONTROLER ou couper le contact. « Toc, toc, je n’y suis pas ». « Même pas mal ».

Revenons à notre métaphore du début. Imaginons retrouver Notre destination particulière, notre élan de vie personnel, ce que certains nomment la Mission de Vie.

Nous savons où aller, alors qu’allons-nous prendre comme moyen de transport ? Y aller à pied si telle est notre nature, en bicyclette, en voiture, en bateau, en montgolfière, en avion… ? Qu’importe.

Restons centrés sur ce trésor retrouvé, laissons-nous ressentir les bienfaits de la réalisation de ce désir de cœur, les bienfaits pour nous, pour notre entourage, pour une dimension plus large encore (notre communauté, la société, Dame nature…). Permettons à notre cerveau, à notre inconscient de percevoir, dans leur langage, ce vers quoi nous allons comme si le but était déjà atteint, réjouissons-nous et… agissons pour de vrai !

* CF Poème « le cœur des enfants est chaud